|H.e.d.o.n.i.h.i.l.i.s.m.e|

Ca rend sauvage, l'écriture. On ne peut pas écrire sans la force du corps. Il faut être plus fort que soi pour aborder l'écriture, il faut être plus fort que ce qu'on écrit. Marguerite Duras.

jeudi 31 janvier 2008

|V.e.r.t.i.g.e|

by_Lara_Jade_9
[by Lara Jade - découverte grâce à Ichigo~]

*

Le corps reste droit, et l’âme dégringole.

Hagard, on se demande si on est tombé. Le monde, pourtant, est toujours à la même place. C’est qu’il fluctue. S’interroge. Mal assuré, le sang glisse le long des membres, déserte les joues, pleut le long des organes. Les chevilles lourdes d’hémoglobine, et l’être blanc, blanc, blanc. Une seconde de silence sourd, un tremblement qu’on ne contrôle pas, la nausée aux tempes. Fièvre soudaine, brève, un éclair, un éclat. Mercure. Cyanure. Dans l’air, quelque chose éparpille la poitrine.

« L’homme ne peut pas être réduit à un corps », me disait-on hier encore.
Clignote, tic, tic, mon coeur, cet axiome et moi dysfonctionnons en choeur.

 

Posté par momoshi à 22:06 - ~Mots d'amour [2] - Permalien [#]

Commentaires

    J'avoue, j'en perds mes mots.

    La première phrase a trouvé écho en moi. Ces jours ci,j'ai l'impression que mon corps est là, que mes lèvres esquissent des sourires pour "faire bien". Mais que mes pensées voguent vers un ailleurs inaccessible.
    Y a des jours comme ça :p fufufu.

    "J'veux du soleil"
    qu'est ce que je raconte moua ? hihi

    Calinou n'Aurélie-chaaaan

    Posté par baka-hachiko, vendredi 1 février 2008 à 09:50
  • Ces photos restent magnifiques, tant mieux si je peux les faire découvrir.

    Où es-tu passée, demoiselle ?

    Posté par Ichigo, lundi 10 mars 2008 à 19:29

Poster un commentaire