|H.e.d.o.n.i.h.i.l.i.s.m.e|

Ca rend sauvage, l'écriture. On ne peut pas écrire sans la force du corps. Il faut être plus fort que soi pour aborder l'écriture, il faut être plus fort que ce qu'on écrit. Marguerite Duras.

lundi 5 mai 2008

|A.i.n.t|

Homère ferma les yeux.

by_Ilan_Rubin_2
[by Ilan Rubin]


Odyssée sans cavalcade, les cheveux blonds d’Ariane. Jolie cascade, course paisible, au bout du fil est pendu l’espoir bleu. Droite, gauche, droite, gauche. De petits cercles, parfaitement ronds. J’ai toujours eu l’impression d’un sourire. Le mouvement des lèvres fendues, l’éclat terne de grandes dents d’acier ; le sublime du ridicule. Cette façon si calme, si avisée, de devenir un paradoxe. Ce sont des choses incertaines, qui brillent dans mes yeux de fille.
Grisent l’iris.

L’ombre sûre, je m’élance.

Posté par momoshi à 19:39 - ~Mots d'amour [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire